Shopping Cart

Votre panier est vide.

Go to top
About Us

Artisanat, made in Europe : vers une décoration d’intérieur plus vertueuse

Il est désormais impossible d’éluder les questions environnementales et sociétales qui touchent à tous les domaines de notre société. Les enjeux de durabilité, de rationalisation des ressources et de traitement des déchets conduisent à refondre la conception des objets. De plus en plus concerné par ces sujets, le secteur du design connaît de profondes mutations. Au-delà des objectifs esthétiques des meubles contemporains et fonctionnels, s’ajoutent ceux de l’écoresponsabilité. Production locale et artisanale, made in Europe, usage de matériaux de récupération… Showlab vous dit tout des nouvelles tendances vertueuses de la décoration d’intérieur.

Une prise de conscience collective

Si le design évolue depuis toujours au gré des tendances, la conception écoresponsable s’affirme davantage comme une mouvance globale qui répond à des impératifs sociétaux de consommation durable. Nous sommes de plus en plus nombreux à faire des achats de seconde main et à privilégier les circuits de production courts en privilégiant le local. Pourquoi n’en serait-il pas de même en ce qui concerne le mobilier et les équipements de la maison ?

Pour les entreprises qui doivent aménager leurs locaux, cette question est également cruciale. Sélectionner les bons objets fait partie intégrante d’une politique de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Encore faut-il savoir de quelle manière le choix d’une décoration vertueuse peut traduire l’engagement environnemental. Il existe des applications concrètes qui peuvent servir de points de repère :

  • L’utilisation de matériaux naturels, qui réduisent l’impact environnemental et limitent le recours aux produits nocifs pour l’environnement, comme les solvants et les colorants. La tendance « brute » consistant à limiter au maximum la transformation de la matière première s’inscrit dans cette mouvance.
  • La réduction des circuits d’acheminement des marchandises, qui représentent une importante source de pollution. Cette démarche repose sur une fabrication et une distribution locales, mettant l’artisanat à l’honneur. Lorsque les besoins d’approvisionnement sont plus importants, la production européenne est privilégiée. Dans tous les cas, une attention particulière est portée sur le respect des règles du commerce équitable, notamment en ce qui concerne la rémunération des producteurs et la qualité des conditions de travail.
  • La rationalisation des sources d’énergie, grâce à des systèmes d’éclairages moins énergivores. Les lampes à LED fournissent un éclairage modulable et d’une intensité lumineuse similaire aux lampes à incandescence. Parallèlement, les aménagements qui permettent d’exploiter au maximum la lumière du jour optimisent le confort tout en préservant les ressources énergétiques.

La conception vertueuse et le « slow design »

Si intégrer une conscience environnementale accrue dans le domaine de l’aménagement intérieur va aujourd’hui de soi, il s’agit également de revaloriser certains modes de production, comme l’artisanat.

Ce « retour aux sources » est l’un des piliers du « slow design », une mouvance décrite pour la première fois en 2004 par le théoricien du design Alastair Fuad-Luke.

Le slow design s’oppose radicalement au marché de la décoration industrielle. Il promeut la création d’objets uniques ou produits en série limitée, fabriqués à la main ou à l’aide de procédés traditionnels. Les matières recyclées ou biosourcées sont mises à l’honneur, tandis que la conception elle-même se simplifie à l’extrême.

Le bureau Feve en noyer massif de Ferm Living est l’illustration des prérequis du slow design. Cette pièce produite au Danemark est fabriquée à partir de bois de noyer massif, certifié FSC (Forest Stewardship Council). La forme élégante et minimaliste de ce meuble, tout en courbes et rondeurs, renvoie à un univers naturel et charnel qui lui confère chaleur et authenticité.

Trois applications concrètes de décoration vertueuse

Le bois : star de la décoration écoresponsable

Matériau durable et naturel par excellence, le bois possède de nombreux atouts. Il apporte une touche chaleureuse à tous les intérieurs, se recycle facilement et se démarque par une longévité presque inégalable. Le mobilier en bois se décline à l’infini, selon les essences et les usages. Idéal en revêtement de sol ou mural, il améliore l’isolation et réduit les déperditions de chaleur.

Le bois est facile à travailler et à façonner, il est apprécié pour la conception de mobilier. On le préfère brut ou huilé pour faire ressortir son veinage dans le style scandinave. Il se marie tèrs bien avec d’autres matériaux naturels, tels que le rotin et le bambou.

Focus sur les revêtements naturels

La peinture est le matériel idéal pour apporter de la couleur dans un intérieur, mais les pigments naturels se substituent volontiers aux mélanges chimiques à base d’oxyde de fer. Les peintures écologiques sont non seulement bénéfiques pour l’environnement, mais également pour la santé. Elles sont élaborées à partir d’ingrédients biosourcés, comme les résines d’origine végétale. Dénuées de composés organiques volatils (COV), elles garantissent une sécurité maximale dans toutes les pièces, tout en offrant une excellente tenue.

Le papier peint se renouvelle aussi, avec le grand retour de revêtements en fibres naturelles, comme le lin ou le chanvre. Issu de la plus pure tradition japonaise, le papier en paille est au cœur du style Japandi. Il s’accorde parfaitement avec les revêtements de sol en jute ou fibre de coco, aussi élégants que faciles à entretenir.

Du recyclage à l’upcycling

Le recyclage, bien sûr, vous connaissez. Cependant, enn matière de design écoresponsable, c’est l’upcycling qui a sa carte à jouer. Ce procédé est encore plus écologique, car il n’implique aucun traitement industriel. Il ne s’agit pas de recréer du neuf à partir de plusieurs produits usagés, détruits puis recomposés, mais de faire émerger la valeur ajoutée d’un objet donné en le détournant de sa fonction première. Pour résumer, l’upcycling ne consiste pas à transformer, mais à revaloriser. Le design s’est largement emparé de cette démarche, comme en témoigne le succès de la Pet Lamp, une suspension conçue à partir de bouteilles en plastique et de rotin imaginée par Alvaro Catalan de Ocon.Vous avez un projet d’aménagement intérieur ou vous souhaitez rénover vos bureaux ? Showlab vous propose une sélection de meubles écoresponsables conçus par les plus grands designers européens, ainsi qu’une prestation de conseil en design inclusif.